Résonance

«  Le temps est hors de ses gonds » nous disait déjà Hamlet en son temps. Chacun peut l’observer dans son quotidien : le temps va trop vite. Le temps, où du moins la perception que nous en avons car, évidemment, la course du temps ne connait ni accélération, ni décélération. Le temps est, un point c’est tout.

Notre rapport au temps est la source de nombreuses frustrations dans nos sociétés contemporaines. Nos vies tourbillonnent et nous avons le sentiment de n’être pas plus que des feuilles portées par le vent. Alors beaucoup blâment la modernité, d’autres accusent nos modes de vie. Et pourtant, aucun ne me convainc. Le temps n’est ni notre ami, ni notre ennemi. Il est un point c’est tout.

Notre perception en revanche nous appartient. C’est de cette perception , de cet attachement au temps dont je voudrais vous parler. Il est grand temps ( sans mauvais jeu de mots ☺) d’entrer en résonance. Entrer en résonance ? Qu’est- ce à dire ? C’est vibrer à l’unisson du monde, c’est trembler avec le Tout-Monde, pour  reprendre les mots du poète. Résonner, ce n’est pas se déconnecter, ni se replier sur soi, bien au contraire. Ce n’est pas non plus instrumentaliser le temps.

C’est la relation que nous entretenons avec le temps qui doit changer. Entrer en résonance , c’est accorder avec le monde, accepter ce temps accordage comme celui du nourrisson et de sa figure d’attachement. C’est donner du sens à nos actions, même les plus anodines. C’est vivre tout simplement. Ce n’est plus s’étendre mais s’entendre. Accepter qu’il n’y a pas de bonheur (ni de malheur, d’ailleurs) dans la course du temps. C’est le chemin que nous empruntons qui peut nous rendre heureux. De la constance dans le changement à l’entrée en résonance, c’est la même voie, celle du plein et du vide, tels les battements du cœur qui sont la source de la vie.

Si ce thème vous intéresse, inspire, intrigue ou interroge, je vous propose de poursuivre avec la lecture de l’excellent essai de Hartmut Rosa, Résonance : une sociologie de la relation au monde (Edition la découverte).

Karima Mondon

Leave Your Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.