Quelle est votre vision de l’éducation ? Notre vision de l’éducation dépasse le champ restreint de l’instruction ou de la parentalité. L’éducation est pour nous la possibilité offerte à chacun de prendre pleine possession de lui même. Pour cela, il faut demeurer attentif à l’humanité de nos enseignements. Par humanité, nous voulons dire que tout acte éducatif vise à préserver ce qu’il y a de plus sacré chez l’homme et de voir chez lui l’humanité entière. En somme, notre vision de l’éducation repose sur l’éthique. C’est cette éthique de l’éducation qui doit être préservée et restaurée dans nos sociétés actuelles.


Comment peut-on réussir à faire autrement aujourd’hui ? Pour faire autrement aujourd’hui, changeons de focal. Nous devons ré-enchanter le monde en retrouvant la foi en l’humanité, en replaçant l’homme au cœur du système, en quittant les totems mirage (croissance, compétitivité…) qui nous privent de l’essentiel. Croire en l’éducabilité de chacun et rechercher le bien être de tous. Changer les règles et offrir au monde le postulat suivant : «  Rien n’est inéluctable, il y a toujours une alternative ».


Pourquoi avoir créé Education en héritage ? « Éducation en héritage » est une association créée en 2010, en réponse à la demande d’acteurs éducatifs, qui recherchaient des alternatives au système éducatif dominant. Dans un contexte global et complexe, et du fait que l’éducation revêt un caractère multifactoriel profond, intemporel et en perpétuel mouvement, nous pensons qu’elle est un outil d’émancipation pour amorcer une réforme profonde de la société. L’éducation est le seul levier de changement car elle est la base du corps social, elle en est son essence et sa finalité. Pour amorcer une réforme, c’est-à-dire, littéralement un changement de forme sociétale, il convient de s’attaquer à la racine de la crise. Pour nous, le nœud de cette crise se situe dans le traitement de la question éducative. C’est de cette conviction qu’est née Education en Héritage. Cette structure doit nous permettre de promouvoir une autre idée du monde et accompagner ceux qui veulent aussi ce changement. Education en héritage répond à un besoin patent de quête de sens. Nous voulons offrir un espace de réflexion et d’action, capable d’offrir des clefs de compréhension du monde. Des clefs qui ouvrent les portes des représentations de chacun, une ouverture qui nous invite à découvrir l’Autre et à transformer notre réalité.


A qui s’adresse Education en Héritage ? Education en Héritage s’adresse à toute personne soucieuse d’améliorer sa compréhension de l’acte éducatif à titre personnel ou professionnel, que ce soit un particulier (étudiant, parent, enseignant), ou une structure accueillant des enfants, jeunes adultes ou adultes (autre centre de formation). Depuis 2010, nous avons par exemple dispensé différentes formations auprès d’établissements en cours de création pour la mise en place de leur projet pédagogique, d’enseignants souhaitant améliorer leurs pratiques grâce à de nouvelles méthodes ou de parents à la recherche d’alternatives éducatives adaptées à leur quotidien.


Comment proposer une démarche éducative ouverte à tous, vecteur d’épanouissement pour tous les êtres, vecteur de développement de compétences intellectuelles mais aussi et surtout émotionnelles ? La question d’une éducation réellement démocratique est centrale. Comment ne pas faire des lieux d’instructions des lieux de reproductions sociales, des lieux d’enfermement ? La réponse à cette vaste question est pourtant claire : l’éthique doit être au centre des démarches éducatives. L’éthique nous contraint à reconnaître l’Autre (enfant ou adulte) comme un sujet et non comme un objet. Cette conscience implique de traiter ce sujet en toute humanité. Bannir les rapports de dominations, les techniques manipulatoires dans la relation éducative est la condition minimum pour y parvenir. De cette posture découle des pratiques pédagogiques respectueuses du sujet, et de ce respect peuvent naitre la confiance en soi, la croyance en sa propre capacité d’action, la volonté d’agir. Au delà de toutes méthodes, de toutes écoles de pensées, la posture intellectuelle de celui qui éduque est la pierre angulaire d’une éducation ouverte à tous et respectueuse de chacun.


Comment éduquer des êtres responsables, solidaires et leaders de demain ? Pour favoriser l’atteinte de cet objectif, il convient de décloisonner le monde de l’éducation. Il faut aborder la question dans sa globalité et amener les différents acteurs éducatifs (enfants, parents, enseignants…) à coopérer. Faire vivre la co-éducation dans un modèle sociocratique, basé sur l’intelligence collective, c’est se donner de bonnes chances de promouvoir une société plus juste, plus solidaire et responsable. En un mot plus éthique.